Skip to content Skip to footer

“Spasmes musculaires : comprendre, prévenir et traiter ces contractions inopinées

Les spasmes musculaires, également connus sous le nom de contractions musculaires, sont des phénomènes courants qui peuvent toucher tout le monde à un moment donné.

Les spasmes musculaires, également connus sous le nom de contractions musculaires, sont des phénomènes courants qui peuvent toucher tout le monde à un moment donné. Bien qu’ils puissent sembler anodins, ces spasmes intenses, involontaires et inopinés peuvent causer de l’inconfort, mais aussi affecter considérablement la qualité de vie. Dans cet article, nous explorerons en détail les spasmes musculaires, en commençant par leur définition et les facteurs déclenchant.

Les spasmes musculaires : définition et causes

Les spasmes musculaires sont des rétrécissements musculaires involontaires, soudains, et parfois douloureux comme les crampes, résultant de la contraction excessive et incontrôlée des fibres musculaires. Ils peuvent affecter diverses parties du corps, des jambes au dos, en passant par le cou et même les paupières [1].

D’abord, on retrouve le spasme des muscles squelettiques ou muscles striés. Ces muscles sont en partie responsables de la motricité du corps et se contractent fréquemment pour vous faire accomplir des actions du quotidien. Mais, on retrouve également le spasme du muscle strié cardiaque, on parlera alors de spasme coronarien.

Ensuite, il y a le spasme des muscles lisses, qui concerne l’appareil digestif, les artères, l’utérus et la vessie.

Plusieurs facteurs peuvent déclencher ces spasmes :

– Des éléments internes comme la déshydratation car elle perturbe l’équilibre des électrolytes, affectant ainsi le fonctionnement musculaire, ainsi qu’un apport insuffisant en minéraux essentiels tels que le calcium, le magnésium et le potassium…

– Des éléments externes, comme l’exercice excessif, les variations brusques de température et les contraintes musculaires. Ils surviennent parfois après un effort physique intense en raison de la fatigue musculaire.

En outre, certaines pathologies peuvent contribuer à l’apparition de spasmes musculaires, telles que :

  • Les troubles neurologiques ; 
  • Le diabète ; 
  • La sclérose en plaques ; 
  • La maladie de Parkinson ; 
  • Les problèmes digestifs, tels que le syndrome de l’intestin irritable

A noter que le stress est aussi un déclencheur bien connu des spasmes musculaires.

 

"Contractures, courbatures, crampes, convulsions et spasmes : comment faire la différence ?"

Bien que ces termes soient souvent utilisés de manière interchangeable, ils désignent des phénomènes musculaires distincts [2].


• Dans les spasmes musculaires, localisés, temporaires, affectant des groupes musculaires spécifiques, on peut citer :
Les contractures se caractérisent par une contraction musculaire prolongée et involontaire, habituellement due à une position exercée pendant une longue période. Elles peuvent entraîner une raideur et une perte de mobilité dans la zone touchée.


Les crampes sont des contractions musculaires involontaires, mais très intenses, qui surviennent de manière soudaine et aiguë. Les crampes sont généralement causées par la déshydratation, un déséquilibre électrolytique ou une fatigue musculaire. Elles peuvent provoquer une douleur intense et durer quelques secondes, voire, quelques minutes.


• Dans le cas des convulsions, fréquemment associées à des affections telles que l’épilepsie, elles se caractérisent par des contractions musculaires généralisées et répétitives, parfois accompagnées de perte de conscience et de mouvements involontaires du corps. Elles résultent de dysfonctionnements cérébraux et nécessitent une attention médicale immédiate.

• Quant aux courbatures, elles résultent de micro-dommages musculaires et se manifestent par une douleur musculaire diffuse et une sensation de raideur généralement ressenties après un exercice intense ou inhabituel.

Et la Spasmophilie alors ?

La spasmophilie, ou syndrome de l’hyperventilation, peut être liée aux spasmes musculaires. Il est crucial de noter que ce type de tétanie latente n’est pas une maladie musculaire en soi, mais un trouble de la respiration. Elle peut cependant exacerber les spasmes musculaires.

La spasmophilie se caractérise par une hyperventilation, soit une respiration rapide et peu profonde, souvent déclenchée par le stress, l’anxiété, ou d’autres facteurs émotionnels. Cette respiration inadéquate perturbe l’équilibre des gaz dans le sang, en particulier le niveau de dioxyde de carbone (CO2), ce qui peut provoquer une alcalose respiratoire. Cet état de déséquilibre peut aggraver les spasmes musculaires, notamment au niveau des mains, des pieds, des bras et des jambes.

La prévention des spasmes musculaires est importante pour minimiser leur incidence et leur impact sur votre vie quotidienne.

Prévention des spasmes musculaires

La prévention des spasmes musculaires est importante pour minimiser leur incidence et leur impact sur votre vie quotidienne. L’une des premières étapes consiste à maintenir une bonne hydratation. Assurez-vous de boire suffisamment d’eau tout au long de la journée. Si vous pratiquez du sport, préférez de l’eau contenant des électrolytes : du sodium, du potassium, du calcium et du magnésium.

Il est également important de veiller à votre apport en électrolytes en consommant des aliments riches en magnésium, en potassium et en calcium notamment les fruits et légumes, les légumineuses, les fruits secs.


Si nécessaire, des compléments alimentaires adaptés aux sportifs peuvent être proposés par votre pharmacien [3]


L’exercice physique régulier peut aussi contribuer à prévenir les spasmes musculaires en renforçant les muscles et en améliorant leur flexibilité.


Il est nécessaire de s’échauffer correctement avant tout effort physique intense et de s’étirer après l’exercice pour éviter les contraintes musculaires. De plus, il est recommandé de veiller aux signes de fatigue musculaire, car les spasmes surviennent souvent lorsque les muscles sont surmenés. Dans ce cas précis, il est primordial de se reposer et de permettre aux muscles de récupérer.

Traitement des spasmes musculaires

Si malgré toutes les précautions, vous souffrez d’un spasme musculaire, plusieurs gestes de secours peuvent vous aider à atténuer la douleur et à soulager la contraction.

• La première chose à faire est de cesser toute activité physique et de faire se reposer le muscle atteint. La détente du muscle est très importante. D’ailleurs, les muscles prennent deux fois plus d’énergie pour se détendre que pour se contracter.
• L’application de chaleur locale, sous la forme d’une bouillotte ou d’un bain chaud, peut détendre les muscles et soulager la douleur.
• Les massages doux peuvent également aider à soulager la tension musculaire.

Dans certains cas, des produits en pharmacie, tels que les antidouleurs et les relaxant musculaires, peuvent être efficaces pour réduire la douleur et l’inflammation associées aux spasmes musculaires. Mais ils sont à utiliser avec précaution suivant les instructions de votre médecin ou du pharmacien.


Les spasmes digestifs peuvent être soulagés avec des réajustements alimentaires, des médicaments pour réguler la motilité intestinale…

Enfin, si les spasmes deviennent fréquents, graves ou chroniques, une consultation médicale est nécessaire pour identifier la cause sous-jacente des spasmes et suivre un traitement adapté. Dans certains cas, des traitements plus ciblés, tels que la physiothérapie, peuvent être nécessaires.

Les spasmes musculaires sont des phénomènes courants, mais non négligeables.

En somme, les spasmes musculaires sont des phénomènes courants, mais non négligeables. Comprendre leurs causes est essentiel pour les prévenir et les traiter efficacement. En adoptant une approche proactive et en maintenant une hydratation adéquate, vous pouvez considérablement réduire le risque de spasmes musculaires. Écoutez également les signaux de votre corps et maintenez un mode de vie actif pour prévenir ces inconforts.


En cas de contractions musculaires récurrentes ou sévères, nous vous recommandons vivement de consulter un professionnel de santé. Notre équipe de pharmaciens est là pour vous conseiller sur les produits qui peuvent soulager vos symptômes en toute sécurité. Nous sommes prêts à vous orienter vers des solutions de traitement appropriées.


À la Pharmacie Hasimbola, votre santé et votre bien-être sont notre priorité.