Skip to content Skip to footer

Le secourisme : l’importance des premiers gestes de secours

Il est à noter que la vie quotidienne n’est pas à l’abri d’éventuels accidents majeurs ou mineurs. Face à cela, tout le monde ne sait pas forcément comment réagir. Pourtant, les gestes de premiers secours peuvent réduire le taux de mortalité et éviter des conséquences dramatiques avant l’arrivée des secours. Pour limiter les éventuelles séquelles, il faut savoir appliquer les bons gestes du secourisme.

Ci-après l’importance des premiers gestes de secours et ce qu’il faut faire en cas d’urgence.

Les objectifs des premiers secours

Les premiers secours sont un ensemble de techniques visant à apporter une aide d’urgence aux blessés et malades en attendant l’arrivée de personnes compétentes [1].

Ainsi, les gestes de premiers secours peuvent être appliqués par tous, et cela, sans être nécessairement un professionnel de la santé.

Ils ont pour objectif :

  • D’assurer la survie de la personne ;
  • D’empêcher l’aggravation de l’état de la personne ;
  • De favoriser le rétablissement.

Étapes à suivre :

Leur rapide et correcte application est parfois vitale et impacte la qualité de vie future de la victime. Connaître les premiers gestes de secours peut limiter les séquelles qui peuvent parfois être partiellement ou totalement invalidantes.

Les gestes de base à adopter

Un secouriste doit au préalable évaluer les dangers, le mécanisme de cause et l’environnement avant d’appliquer les gestes de base [2]. En effet, il ne sera pas d’une grande aide si lui aussi se blesse lors de l’intervention.

Pour déplacer un blessé, il faut veiller à maintenir la colonne vertébrale en bonne position et à ne pas tirer sur les membres.

Le premier geste d’urgence à opérer est la sécurisation de la victime.

Afin de connaître les gestes de premiers secours à adopter, le premier principe consiste à vérifier si la personne en danger est consciente ou inconsciente.

– Dans le premier cas, elle serait en mesure de répondre aux questions qu’on lui pose, et elle réagirait si on secouait doucement ses épaules, ou si on lui demandait de nous serrer la main.

– Dans le deuxième cas, libérer ses voies aériennes est essentiel, en desserrant tout ce qui pourrait gêner sa ventilation (col de chemise, nœud de cravate, ceinture, etc.). Puis, il faut placer une main sur son front et faire basculer délicatement sa tête vers l’arrière. En même temps, soulever son menton pour décoller la langue du fond de la gorge permettrait de dégager ses voies aériennes.

Ensuite, il est important de vérifier qu’elle respire.

Mettre en position latérale de sécurité (PLS) est crucial pour éviter qu’elle s’étouffe avec sa langue ou sa salive [3].

Si la victime inconsciente ne respire pas, il est nécessaire de lui faire une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) pour but d’assurer l’oxygénation de ses organes.

Les blessures

En cas de blessure, le premier réflexe que doit avoir un secouriste est de comprimer la plaie afin de stopper l’hémorragie.

Pour une coupure nette et peu profonde, la nettoyer avec de l’eau et du savon puis réaliser un pansement peut suffire. Pour une plaie plus importante, un bandage compressif peut être nécessaire. Faire un garrot est efficace pour arrêter un saignement, mais ne doit être réalisé qu’en dernier recours et avec une certaine connaissance. Une mauvaise manipulation du garrot pourrait entraîner la paralysie du membre de la victime, et augmenter le risque de gangrènes et de troubles rénaux.

Ensuite, il faut l’évacuer immédiatement vers un centre de santé.

Les malaises

Plusieurs causes peuvent provoquer un malaise, comme :

  • Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ;
  • Les crises d’asthme ;
  • Les crises d’épilepsie ; 
  • L’hypoglycémie ;
  • La déshydratation ;
  • Les allergies ;
  • Le diabète.

Il est indiqué d’allonger la victime, ou de la mettre en position assise ou semi assise. Demander et vérifier si elle a des médicaments prescrits à prendre sur elle en cas d’urgence.

Cependant, les gestes de premiers secours varient, selon les causes.

Un cas de déshydratation peut nécessiter de boire de l’eau alors que c’est proscrit en cas d’AVC.

L'étouffement

L’étouffement survient généralement au cours d’un repas, par ingurgitation ou inhalation. Les gestes de premiers secours à adopter dépendent du type d’obstruction des voies aériennes. Si elle se situe dans la voie aérienne digestive (œsophage), il est nécessaire de faire descendre l’obstacle en faisant boire ou manger la victime.

Dans le cas où la voie aérienne respiratoire est bloquée, il faut encourager la victime à tousser si elle peut. S’il lui est impossible de parler et tousser, les gestes de premiers secours  consistent à faire pencher le haut du corps vers l’avant, puis d’administrer des claques vigoureuses entre les omoplates. Ensuite, il est obligatoire d’effectuer des compressions abdominales (manœuvre Heimlich) en se plaçant derrière la victime, les bras autour de l’abdomen, et d’enfoncer le poing vers le haut.

Les brûlures

En cas de brûlures non graves, il est conseillé d’appliquer de l’eau fraîche à 20° C pendant au moins 20 minutes. Cela permet de refroidir la surface brûlée et limiter la propagation de la sensation de chaleur. Ensuite, il est indiqué de couvrir soigneusement la surface brûlée.

Il peut être important de l’allonger pour éviter un état de choc et de couvrir la victime pour pallier aux chocs de température.

Conclusion

Connaître et savoir appliquer les gestes de premiers secours sont importants et peuvent aider à sauver des vies. Plusieurs cas d’urgences nécessitent une intervention rapide en attendant les secours.

La Pharmacie Hasimbola vous accompagne en cas d’urgence en fournissant des kits et des médicaments de premiers secours. N’hésitez pas à nous demander des conseils pour vous préparer à d’éventuels risques d’accident.

Des connaissances de base en secourisme : des gestes qui sauvent !