Skip to content Skip to footer

Prévention des allergies chez les enfants : conseils essentiels pour les parents

En tant que parents attentifs, il est important de comprendre l’allergie chez les enfants. Elle se produit lorsque le système immunitaire de l’enfant réagit de manière excessive à certaines substances inoffensives pour la plupart des gens, appelés allergènes. Ils peuvent se trouver dans la nourriture, les pollens, les poils d’animaux, les acariens, les moisissures, et bien d’autres choses. Aussi, nous allons vous expliquer comment prévenir les allergies chez les enfants. Nous aborderons des conseils simples pour créer un environnement sain, l’importance de l’allaitement maternel, et comment introduire les aliments allergènes progressivement.

1. Comprendre l’allergie chez l’enfant

L’allergie chez l’enfant est une réaction inappropriée et excessive du système immunitaire en présence de substances généralement inoffensives pour la plupart des gens. Ces substances, appelées allergènes, peuvent être des protéines présentes dans certains aliments, des pollens, des poils d’animaux, des acariens, des moisissures ou encore  dans les médicaments comme les antibiotiques [1]. Lorsque le corps de l’enfant y est exposé, son système immunitaire réagit en produisant des anticorps spécifiques, comme s’il tentait de se défendre contre une menace dangereuse.

Cette réaction immunitaire provoque alors une série de symptômes divers, allant des éruptions cutanées, des démangeaisons, des éternuements et des écoulements nasaux aux réactions plus graves comme l’asthme ou l’anaphylaxie [2]. Chaque enfant peut réagir différemment à ces intolérances, et la gravité des symptômes varie d’un cas à un autre.

2. Créer un environnement sans allergènes

En tant que parents, nous avons le pouvoir de créer un environnement qui entoure nos petits d’une bulle protectrice, où les allergies n’ont pas leur place. En appliquant ces conseils simples, mais efficaces, vous créez un environnement sûr et sain pour votre tout-petit.

a. Évitez la présence de fumée de cigarette à proximité de votre bébé.

La fumée de cigarette contient de nombreux irritants et allergènes qui peuvent provoquer des réactions allergiques chez les tout-petits. En fait, l’exposition à la fumée secondaire induit un risque accru de développement de troubles respiratoires et de l’asthme. En gardant votre maison sans fumée, vous contribuerez grandement à la santé respiratoire de votre enfant.

b. Limitez l'exposition aux allergènes courants.

Les acariens, les moisissures et les poils d’animaux font partie des allergènes les plus connus dans les foyers. Il est crucial de limiter l’exposition de votre tout-petit à ces déclencheurs potentiels. De plus, gardez votre maison bien ventilée et sèche pour réduire les risques de moisissures.

Les matelas et oreillers sont aussi des lieux propices à l’accumulation d’acariens. En utilisant des housses anti-acariens, vous pouvez créer une barrière protectrice pour votre enfant. De même, veillez à nettoyer souvent les surfaces de la maison (les tapis, les rideaux et les peluches…) pour éliminer la poussière et réduire les risques d’hypersensibilité.

c. Optez pour des purificateurs d'air.

Les purificateurs d’air équipés de filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air) sont très efficaces pour éliminer les particules allergènes contenues dans l’air ambiant. Ces filtres peuvent capturer jusqu’à 99,97 % des particules fines, y compris les pollens et les moisissures. Avoir un purificateur d’air dans les espaces dédiés à votre enfant peut aider à maintenir un environnement plus sain.

3. Favoriser l'allaitement maternel

L’allaitement maternel offre une myriade d’avantages, dont l’un des plus importants est la réduction du risque de développer des allergies chez les nourrissons [3]. En privilégiant l’allaitement maternel exclusif pendant au moins les six premiers mois, vous offrez à votre bébé une protection naturelle contre les réactions allergiques qui peuvent perturber leur bien-être.

L’allaitement maternel est une source inestimable d’anticorps comme les immunoglobulines A (IgA), de nutriments essentiels tels que les acides gras oméga-3 et des facteurs de croissance qui soutiennent le système immunitaire et le développement de votre enfant. Ces substances protectrices contribuent à renforcer les défenses naturelles de leur organisme.

Si l’allaitement maternel ne peut être retenu, il existe des alternatives adaptées aux besoins des tout-petits. Les formules infantiles hypoallergéniques, recommandées par votre pédiatre, sont spécialement conçues pour réduire les risques d’intolérances. Ces préparations sont élaborées à partir de protéines partiellement hydrolysées, ce qui les rend plus faciles à digérer et moins susceptibles de provoquer des réactions allergiques.

4. Introduire les aliments allergènes de manière progressive

La diversification alimentaire est une étape passionnante pour votre bébé, mais il est crucial de l’aborder avec prudence pour prévenir les allergies alimentaires. Voici des conseils pour vous guider :

a. Commencez en douceur :

Optez pour des aliments simples et faciles à digérer tels que les purées de légumes cuits, les céréales sans gluten et les fruits. Évitez d’introduire plusieurs nouveaux aliments en même temps pour mieux identifier toute réaction allergique éventuelle.

b. Consultez votre pédiatre :

Chaque enfant est unique, donc consultez votre pédiatre avant d’introduire des aliments potentiellement allergènes. Il vous donnera des recommandations personnalisées et des conseils pour une introduction sécurisée. En outre, il est primordial de consulter ce professionnel de la santé infantile avant d’utiliser des médicaments pour prévenir les allergies.

c. Surveillez attentivement les réactions :

Soyez attentif aux signes d’allergie afin de réagir rapidement. Il est essentiel d’identifier les allergènes responsables des réactions pour éviter tout contact futur et protéger ainsi la santé de l’enfant.

Voici une liste d’allergènes courants chez les enfants :

  • Arachides
  • Œufs
  • Lait (y compris le lactose)
  • Poisson
  • Crustacés (crevettes, crabes, homards, etc.)
  • Fruits à coque (noix, amandes, noisettes, noix de cajou, etc.)
  • Blé (et gluten)
  • Soja
  • Moutarde
  • Chocolat
  • Sésame
  • Sulfites (souvent présents dans les aliments transformés et les boissons)
  • Céleri
  • Lupin
  • Mollusques
  • Moules, huîtres, etc.

Il est essentiel de surveiller les réactions de votre enfant après l’introduction de tout nouvel aliment et de consulter un professionnel de santé en cas de doute ou de symptômes d’allergie. Accordez une attention particulière à l’alimentation de vos enfants si vous êtes en déplacement ou en vacances.

En comprenant l’allergie chez l’enfant et en adoptant des mesures préventives, les parents vigilants peuvent créer un environnement sûr et sain pour leurs tout-petits. Notre équipe de professionnels chez la pharmacie Hasimbola est toujours disponible pour vous fournir des conseils et un accompagnement pharmaceutique en termes d’allergies. N’hésitez pas à nous suivre pour d’autres conseils pour votre santé et celle de vos proches.