Skip to content Skip to footer

Novembre Bleu : sensibilisation aux cancers masculins

Le mois de novembre arrive avec une mission cruciale : sensibiliser et informer sur les enjeux de la santé masculine. Ce mois est symbolisé par l’initiative mondiale Movember ou Novembre bleu initiée en 2003 par la fondation Movember Foundation Charity. C’est une campagne qui s’engage à élever la voix pour sensibiliser contre les cancers masculins et à collecter des fonds pour la recherche.

Le cancer des testicules et le cancer de la prostate sont des sujets qui nécessitent une attention particulière. Bien qu’encore peu évoquées, ces maladies touchent des milliers d’hommes chaque année. Cet article se consacre alors à briser le silence autour de ces cancers, à fournir des informations sur leur prévention et leur dépistage, et à encourager les hommes à prendre leur santé en main.

Comprendre les cancers masculins

Ces affections, bien que moins médiatisées que d’autres formes de cancer, nécessitent une attention particulière en raison de leur impact potentiel sur la vie des hommes.

Le cancer des testicules

Le cancer des testicules se réfère à la croissance de cellules tumorales malignes à l’intérieur d’un testicule. Ce type de cancer, qui présente généralement un bon pronostic, touche principalement les hommes jeunes, voire parfois les enfants ou les adolescents. Il est plus susceptible de se développer en cas d’absence de descente d’un testicule avant l’âge de six ans. Le traitement typique implique l’ablation du testicule affecté.

Les cancers des testicules se manifestent fréquemment sous forme de tumeurs malignes qui prennent origine dans les cellules responsables de la production de spermatozoïdes. Ces tumeurs, appelées tumeurs germinales, représentent environ 90 % des cas de cancers testiculaires. [1]

Le cancer de la prostate

La prostate, une petite glande située sous la vessie et devant le rectum, est une composante essentielle de l’appareil reproducteur masculin. Cette glande joue un rôle vital dans la production du liquide prostatique, une partie importante du sperme. Cependant, lorsque des cellules cancéreuses commencent à se développer au sein de la prostate, on parle de cancer de la prostate.
Le cancer de la prostate est de loin le cancer le plus fréquent chez les hommes. Il est important de noter que ce cancer est relativement rare avant l’âge de 50 ans, et il a tendance à apparaître plus souvent après 65 ans.

Il touche la glande prostatique, jouant un rôle crucial dans la production de liquide séminal. Une caractéristique marquante de ces cancers est leur nature généralement silencieuse et asymptomatique aux stades précoces, ce qui rend la détection précoce d’autant plus essentielle. [2]

Symptômes et dépistage des cancers masculins

Comprendre les symptômes et les méthodes de dépistage est essentiel pour garantir une détection précoce et une meilleure prise en charge de ces cancers silencieux.

Symptômes des cancers des testicules et de la prostate

Les symptômes des cancers des testicules et de la prostate sont habituellement discrets aux stades précoces, ce qui rend la vigilance cruciale.

Pour le cancer des testicules, les signes à surveiller incluent :

  • une sensation de gêne ou de lourdeur au niveau du ou des testicules peut être le premier signe d’alerte.
  • une bosse ou une masse dans un testicule,
  • une douleur dans le scrotum,
  • des changements inhabituels dans la taille ou la consistance des testicules.

Cependant, il est important de noter que de nombreux cas de cancer des testicules sont découverts fortuitement lors d’examens médicaux de routine, avant l’apparition de symptômes.

Le cancer de la prostate, quant à lui, peut se manifester par des symptômes tels que :

  • besoins fréquents et urgents d’uriner : vous pourriez ressentir le besoin d’uriner plus fréquemment, même la nuit.
  • difficulté à uriner, brûlure ou douleur en urinant : cela peut inclure des difficultés à commencer à uriner, à arrêter le jet d’urine ou un jet faible.
  • sensation de vessie non vidée : après avoir uriné, vous pourriez avoir l’impression que votre vessie n’est pas complètement vidée.
  • présence de sang dans l’urine ou le sperme 
  • dysfonction érectile et éjaculations douloureuses.

Dépistage des cancers masculins

Il est crucial de ne pas se fier uniquement aux symptômes, mais plutôt de suivre des protocoles de dépistage médical.

Pour dépister les cancers des testicules, les procédés incluent :

  • l’autopalpation testiculaire qui est un moyen de dépistage simple et efficace. Une fois par mois, examinez vos testicules pour détecter des anomalies telles que des bosses ou des irrégularités.
  • l’échographie est l’examen clé pour diagnostiquer le cancer du testicule. Elle explore le testicule affecté et vérifie également l’absence de masse dans l’autre testicule.
  • les analyses sanguines pour évaluer trois marqueurs du cancer testiculaire, l’AFP, hCG total et LDH.

Le dépistage du cancer de la prostate repose sur deux principaux tests :

  • le test sanguin du PSA (antigène prostatique spécifique). Un niveau élevé de PSA dans le sang, une protéine produite par la prostate, peut indiquer un problème potentiel de prostate.
  • le toucher rectal est une procédure médicale au cours de laquelle le médecin examine la prostate en recherchant des anomalies telles qu’une consistance anormale, une augmentation de volume ou des nodules.

Prévenir les cancers masculins

La prévention est la première étape essentielle pour maintenir une bonne santé, et il existe plusieurs moyens de réduire les risques de ces cancers.

  • Adopter un mode de vie sain : une alimentation équilibrée riche en fruits, légumes et aliments riches en fibres peut aider à réduire les risques. Évitez la consommation excessive d’alcool et de tabac qui est un facteur de risque bien établi pour de nombreux types de cancer, y compris le cancer de la prostate. 
  • Faire de l’autopalpation une habitude : c’est une méthode simple pour détecter tout changement ou anomalie.
  • Adopter une surveillance médicale régulière : pour le cancer de la prostate, les examens médicaux réguliers sont cruciaux. Parlez à votre professionnel de la santé des dépistages appropriés, tels que le PSA et l’examen rectal numérique (ERN).

Novembre bleu : sensibiliser et oser en parler

Au sein de la Pharmacie Hasimbola, notre mission va au-delà de la simple dispensation de médicaments. Nous croyons en la promotion de la santé sous toutes ses formes, comme la santé intime des hommes tels que le cancer des testicules et de la prostate. Il est temps de briser ces barrières et de libérer la parole sur ces sujets cruciaux.

Nous comprenons que parler de problèmes de santé personnels peut être difficile. La santé masculine est une préoccupation collective, nous pouvons faire une réelle différence en sensibilisant et en encourageant la prévention. Ensemble, nous pouvons changer les perceptions et les attitudes envers la santé masculine. 

Le mois de novembre prend une teinte particulière pour nous à la Pharmacie Hasimbola. Nous sommes fiers de soutenir l’initiative mondiale #Movember qui se consacre à la sensibilisation aux cancers masculins. Il est crucial de reconnaître l’importance du mouvement Movember [3] au même titre qu’Octobre Rose, qui lui se consacre à la sensibilisation aux cancers du sein. Votre bien-être est notre priorité, et nous avons à cœur de vous soutenir dans cette démarche courageuse vers une meilleure santé masculine.