Skip to content Skip to footer

Remontées acides et reflux gastro-œsophagien (RGO) : Que faire ?

Avez-vous déjà ressenti une sensation de brûlure désagréable dans votre poitrine après un repas copieux ? Ou eu des difficultés à avaler ou ressenti une douleur dans votre gorge ? Ces symptômes peuvent être causés par un reflux gastro-œsophagien, également connu sous le nom de RGO. Ces remontées peuvent être gênantes et à la fois douloureuses, mais heureusement, il existe des solutions pour soulager ces symptômes. 

La Pharmacie Hasimbola vous explique ce qu’est le reflux gastro-œsophagien, ses causes, ses symptômes et les options de traitement disponibles pour vous aider à mieux gérer cette affection.

I. Les causes et les symptômes des remontées acides ou RGO

Les remontées acides ou reflux gastro-œsophagien (RGO) sont fréquents et peuvent avoir diverses origines. Le RGO se manifeste lorsque le sphincter qui sépare l’estomac de l’œsophage ne fonctionne pas correctement. Cela permet aux acides gastriques et aux aliments de refluer vers l’œsophage [1]. Ces troubles digestifs sont très courants et concernent des millions de personnes à travers le monde.

a/ Les causes

Les causes sont multiples et associent des comportements d’ordre anatomiques (hernie hiatale…), alimentaires (repas copieux, gras, acides ou épicés…) et comportementaux (alcool, tabac, médicaments, postures…)

Les femmes enceintes peuvent en être victime en raison de la pression induite sur leur estomac par la croissance du bébé. Il en est de même pour les personnes en surpoids, car la graisse exerce une pression sur l’estomac, ce qui affecte le fonctionnement du sphincter.

Il est bon à savoir que l’estomac produit plus de 1,5 litre d’acide chaque jour pour digérer les aliments, mais il peut survenir des dysfonctionnements tels que :

  • la sécrétion excessive d’acide suite à un régime alimentaire riche en graisses ou épicé, à une mastication insuffisante, etc.
  • l’altération de la couche protectrice du mucus
  • l’infection par la bactérie Helicobacter Pylori
  • la prise de certains médicaments comme les anti-inflammatoires et les antibiotiques…

b/ Les symptômes

Les manifestations du RGO ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Certaines personnes peuvent être asymptomatiques tandis que d’autres peuvent en souffrir gravement.

Voici les signes les plus fréquents : 

  • Pyrosis : le symptôme caractéristique et spécifique du RGO est une brûlure qui part du creux épigastrique et remonte plus ou moins haut dans la poitrine. Cette douleur peut irradier vers le dos et le ventre.
  • Régurgitation : sensation de remontée du contenu de l’estomac dans la gorge ou dans la bouche. Les aliments non digérés peuvent par ailleurs être régurgités. La nuit, en position allongée, des remontées d’origine gastrique peuvent refluer dans les cavités nasales ou les bronches
  • Douleur à la déglutition : sensation de gêne ou de douleur en avalant des aliments ou des liquides.
  • Hoquet : contraction involontaire du diaphragme qui entraîne une inspiration brusque et un bruit sec.
  • Toux sèche persistante causée par l’irritation de la muqueuse de l’œsophage.
  • Mal de gorge ou enrouement : inflammation de la gorge ou des cordes vocales, causée par l’effet irritant de l’acide gastrique.
  • Nausées et vomissements plus fréquents chez les enfants et les nourrissons
  • Sensation de ballonnement et de gaz : sensation d’avoir le ventre gonflé et difficulté à digérer les aliments.
  • Incidence négative sur la qualité de vie avec des conséquences sur la qualité du sommeil, de l’alimentation et des loisirs.

Il est important de consulter un médecin si ces symptômes persistent ou s’accentuent, car ils peuvent être le signe de complications plus graves telles que l’œsophagite, l’ulcère gastrique ou le cancer de l’œsophage.

II. Les traitements

Il est à noter que les médicaments utilisés pour traiter les RGO ont pour actions de :

– neutraliser l’acidité de l’estomac

– tapisser la muqueuse gastrique d’une couche protectrice

– réduire la sécrétion acide de l’estomac

Dans les cas de symptômes persistants ou récurrents, une consultation médicale est de rigueur.

Quelques conseils en matière d’aliments à privilégier :

Les aliments alcalins peuvent diminuer l’excès d’acidité de l’estomac tels que les choux, les carottes, les raisins secs, les kiwis et les avocats…

Les fibres sont également utiles dont celles qu’on trouve dans les légumineuses (soja, lentille, pois chiche…), les légumes (courgettes, haricots verts, aubergines, laitue, épinard, brocolis), et les fruits (raisins, avocats, kiwis…).

Enfin, le zinc, contenu dans les fruits de mer et les viandes non gras, est un oligo-élément important qui joue un rôle dans l’équilibre acido-basique.

Le miel, surtout le miel de Litchi de Madagascar, est reconnu pour ses vertus apaisantes sur les remontées gastro-œsophagiennes, la constipation, les déséquilibres de la flore intestinale… à inclure dans nos habitudes alimentaires ! [2].

III. Les conseils pour prévenir les remontées acides et le RGO

Si vous souffrez de RGO, il est important d’adopter une bonne hygiène diététique, notamment : 
  • Prendre le temps de manger, 20 à 30 minutes en mastiquant bien;
  • Fractionner les prises alimentaires et privilégier 5 à 6 petits repas légers (en dessous de 400 ml) plutôt que 2 gros repas ;
  • Les cuissons des plats doivent être légères : bouillie, pochée, rôtie, grillée, en papillote…
  • Éviter le pain frais surtout la mie riche en levain et les céréales complètes
  • Évitez les aliments susceptibles d’irriter, tels que les épices, le café, la menthe, l’alcool, le jus d’orange ou de tomate, le vinaigre, les fruits acides…
  • Limiter les aliments trop gras, puisque leur digestion est plus difficile ;
  • Éviter les boissons gazeuses ;
  • Éviter l’abus de chocolat et de café… car ils sécrètent des substances qui affectent la tension du sphincter ;
  • Privilégier les protéines  ;
  • Bien s’hydrater ;
  • Perdre du poids en cas d’excès pondéral ;
  • Consommer de l’alcool avec modération ;
  • Encourager l’arrêt du tabac ;
  • Manger léger le soir et respecter un délai de 3 heures après le repas avant de se coucher ;
  • Dormir sur le dos avec la tête surélevée de 10 à 15 cm, car les remontées acides sont plus importantes en position allongée ;
  • Éviter les vêtements qui compriment l’estomac ;
  • Limiter autant que possible les postures penchées en avant ;
  • Pratiquer une activité physique (marche après le repas…) et/ou faire de la relaxation pour lutter contre la constipation.

Conclusion

La pharmacie Hasimbola se tient constamment à la disposition de sa patientèle. Si vous souffrez des symptômes de RGO, n’hésitez pas à nous demander conseil. Nous vous invitons aussi à nous suivre sur les réseaux sociaux pour d’autres conseils pratiques au quotidien.