Skip to content Skip to footer

Le fluor est-il indispensable pour avoir des dents saines ?

L’utilisation du fluor pour se protéger contre les caries dentaires s’est largement répandue à travers le monde depuis deux à trois décennies. Et pourtant, les modalités d’usage de cette substance ont toujours fait l’objet de vifs débats. D’un côté, les spécialistes de l’hygiène bucco-dentaire adoptent différentes approches : doses en fonction de l’âge, du risque de développer des caries ou des fluoroses en cas de surdosage… De l’autre-côté, les industriels dans ce secteur émettent des avis contraires, cherchant parfois à défendre leurs intérêts. Face à cette divergence d’opinion, comment s’y retrouver ? Quels sont les véritables rôles du fluor dans l’hygiène bucco-dentaire ? Cette substance est-elle conseillée ou à proscrire ? Les réponses en détail.

I. Tout savoir autour du fluor

Le fluor est un élément omniprésent aussi bien dans la nature que dans notre quotidien. Alors, prenons le temps de connaître cet élément essentiel pour les dents.

A. Les sources du fluor dans la nature

Symbolisé par la lettre F dans le tableau périodique des éléments, le fluor se trouve à l’état naturel dans la croûte terrestre, la mer et les eaux souterraines [1]. Dans le règne animal, ce sont les crustacés et les poissons qui sont parmi les plus fluorés. Pour 100 g de crustacés, la teneur varie entre 0.015 à 0.2 mg. Toutefois, c’est le thé qui reste le plus concentré en fluor puisqu’une tasse peut en contenir jusqu’à 1 mg.

B. Le rôle du fluor dans le corps humain

Classé parmi les oligo-éléments essentiels, le fluor est un constituant des os et des dents [1]. Il renforce l’émail dentaire afin de lutter contre les attaques des caries ou des bactéries des plaques dentaires. Il structure également l’ossement des dents en formant un alliage avec le calcium et le phosphate appelé fluorapatite.

Un élément essentiel pour les soins dentaires, tel est le rôle du fluor. Mais en cas de surdosage, que se passe-t-il ?

II. La fluorose, une maladie causée par un surdosage de fluor

La fluorose est définie par l’altération des tissus dentaires durs causée par une surcharge de fluor [2]. Ce surdosage engendre des infections bactériennes pendant l’organogenèse des couronnes dentaires chez l’enfant. En clair, la fluorose est le résultat de la consommation excessive de fluor au cours des huit premières années de la vie.

A. Fluorose, des symptômes facilement reconnaissables

Généralement, les symptômes de la fluorose se présentent au niveau de la dentition [2]. Une dent saine a un aspect blanc crémeux et lisse. En cas de fluorose, les dents peuvent présenter :

  • une décoloration
  • des taches marrons, noires ou blanches opaques
  • des stries blanches
  • une apparence marbrée ou écaillée

Notons que l’excès de fluor peut également causer des nausées, de la diarrhée et des douleurs abdominales.

B. La prévention et le traitement des fluoroses

La dose de fluor recommandé chez l’enfant est de 0,05 mg/kg de poids par jour, sans dépasser 1 mg par jour. Pour un adulte, la dose quotidienne adaptée est de 3,5 mg.

Pour éviter toute consommation excessive, il est conseillé de :

  • Prendre en compte la teneur en fluor des sources d’eau, 1,5 mg/l dans le cas de la Jirama [3].
  • Inclure la quantité de fluorure dans les aliments et les eaux minéraux.
  • Tenir hors de portée des enfants, les tubes de dentifrice car ils ont souvent des saveurs attrayantes.
  • Brosser les dents des enfants par un adulte jusqu’à l’âge de 5 ans.
  • Superviser les enfants entre 6 et 8 ans pendant le brossage des dents pour s’assurer qu’ils recrachent le dentifrice.

Le dosage de fluor dans le dentifrice doit également varier en fonction de l’âge. Il suffit de se référer aux recommandations de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire), sachant que 1000 ppm est l’équivalent de 100 mg de fluor pour 100 g de dentifrice.

En cas de fluoroses, plusieurs traitements peuvent être réalisés par un dentiste :

  • Le blanchiment des dents pour éliminer les tâches ; 
  • Le collage dentaire consistant à ajouter un revêtement de résine dure sur l’émail ;
  • Le port de couronnes et de facettes dentaires.

Conclusion

L’apport en fluor est bénéfique pour avoir des dents saines. En cas d’apport complémentaire, restez vigilant pour les risques de surdosage!

Conseil du pharmacien : Éloignez la consommation de lait et de produits lactés de la prise de fluor pour une absorption optimale.